Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
http://je-vais-au-cinema.over-blog.com/

Le blog du cinéma, de tous les cinémas

Festivals et reprises (janvier 2015)

Publié le 21 Janvier 2015 par Curzio M in Evénements

Clermont-Ferrand:

Les Ambiances (7, rue Saint-Dominique).

Chantage, d'Alfred Hitchcock. Le premier film parlant du réalisateur: l'occasion d'observer sa technique à ses débuts. Une démonstration probante. Le 29 janvier à 20 heures.

Ciné Capitole (32, place de Jaude).

Monsieur Klein, de Joseph Losey. Scénario énigmatique à souhait, photographie glacée et somptueuse, et l'une des meilleures interprétations de Delon (qui, à l'époque, prit des risques financiers pour produire le film). Un grand film, indiscutablement. Le 15 janvier à 20 heures.

(Ces deux films sont projetés dans le cadre du Cercle des Amis du Cinéma).

Montpellier:

Cinéma Utopia Diagonal (5, avenue du Docteur Pezet):

L'Impasse, de Brian De Palma. La tentative de rédemption d'un ancien truand dans le New York des années 70. Tout le savoir-faire de Brian De Palma s'exprime ici, secondé par l'indéfectible talent de Pacino. Séance le lundi 26 à 20h30.

Nice:

Cinémathèque (Acropolis - 3, esplanade Kennedy):

Un cycle Maurice Pialat tout au long du mois, avec l'ensemble de ses longs métrages et trois courts. A voir ou à revoir: A nos amours, Van Gogh, Sous le soleil de Satan, mais aussi les moins connus et pourtant essentiels L'Enfance nue, La Gueule ouverte, ou encore les mésestimés Police et Le Garçu (tous deux magnifiques).

Par ailleurs, diverses reprises, parmi lesquelles des films (évidemment délectables) des Marx Brothers: La Soupe au canard et Une nuit à l'opéra.

Paris 5ème:

Le Champo (51, rue des Ecoles).

Le Temps de Claude Sautet. Pour qui goûte l'œuvre de Sautet, et sa saveur si particulière (et subtile), pas moins de six films, tous magnifiques, sont proposés: Les Choses de la vie, Max et les ferrailleurs, César et Rosalie, Vincent, François, Paul... et les autres (dont j'ai proposé un extrait sur ce blog)... Autant de chefs-d'oeuvre qui ont particulièrement bien résisté à l'usure du temps (contrairement à ce que prédisaient certains critiques, du vivant du réalisateur).

La Filmothèque du Quartier Latin (9, rue Champollion).

Cycle David Lynch. Six films majeurs de l'un des génies du septième art, dont trois incontournables: Blue Velvet, Lost Highway et Mulholland Drive. Univers tortueux mais cohérents, au service d'une exploration parfaitement maîtrisée des tréfonds de la conscience.

Un Américain à Paris, de Minnelli. Un sommet de la comédie musicale: chatoyant et enlevé. Un réel moment de plaisir.

Grand Action (5, rue des Ecoles).

Cycle Werner Herzog. Et c'est l'ensemble de la filmographie du réalisateur allemand qui est proposé. Inoubliables: Aguirre, la colère de Dieu, Fitzcarraldo, ou encore l'étrange Cœur de verre (pour lequel les acteurs avaient tourné sous hypnose). Des expériences troublantes.

Commenter cet article